Article


Accueil du site > Communiqués > Votations du 22 septembre 2013 : OUI à l’initiative du GSsA et NON à la (...)

 Votations du 22 septembre 2013 : OUI à l’initiative du GSsA et NON à la modification de la loi sur le travail

mercredi 18 septembre 2013

COMMUNIQUÉ

CS•POP : oui à l’initiative du GSsA et NON à la modification de la loi sur le travail

Oui à l’initiative au GSsA

L’initiative du GSsA est un pas vers le démantèlement de l’armée. Il est nécessaire aujourd’hui de faire ce pas. La conscription obligatoire est déjà largement entamée (moins de 50% de Jurassiens ne font pas leur service militaire) et ne peut plus être aujourd’hui présentée comme le rite initiatique par lequel certains voudraient tant que la jeunesse de ce pays entre dans la vie adulte. Elle est aussi un point d’inégalité entre hommes et femmes. Nos valeurs et celles de nombreux jeunes et moins jeunes de ce pays ne se trouvent ni dans l’armée, ni dans les bases sur lesquelles sont construites les principes militaires.

Aux grincheux qui veulent nous faire croire que la suppression de la conscription obligatoire sonnerait le glas de la protection civile, nous répondons qu’il ne s’agit-là que d’un stratagème mis en place pour donner mauvaise conscience aux électrices et électeurs. La protection civile peut trouver son fondement ailleurs que dans l’obligation de servir le système militaire. Il suffit pour cela de modifier la base légale. Avec les économies réalisées grâce à la réduction puis la suppression de l’armée, il sera facile d’assurer une protection civile enfin libérée de ses liens et accointances avec l’armée.

Le refus de la conscription obligatoire doit rassembler toutes les voix de celles et ceux qui n’entendent pas servilement soutenir une institution dépassée et au service de l’hégémonie réactionnaire : l’armée mobilisée contre les grévistes de 1919, l’armée qui assassine les ouvriers en lutte en 1932 à Genève, l’armée mobilisée pour protéger les exploiter du monde réunis au WEF à Davos. Votons donc OUI à l’abrogation du service militaire obligatoire.

NON à la modification de la loi sur le travail

La loi fédérale sur le travail est une loi de protection des travailleurs, travailleuses et employées. Elle est régulièrement l’objet d’attaques destinées à en atténuer les exigences de protection. La modification proposée, qu’on nous présente comme de portée limitée, est le premier maillon des attaques en règle déjà lancées contre la loi sur le travail. Avec la modification proposée, on exposera plus de gens au travail de nuit avec pour conséquence des problèmes de santé et une vie sociale et familiale fortement péjorée. Et ce n’est qu’un début : l’objectif final est la journée de travail de 24 heures que ce soit dans les magasins, l’industrie ou les services. Il faut résister à cette tendance et voter NON a la modification proposée.

CS•POP  

Par Jean Parrat, Delémont – 079 652 89 35

Word - 15.1 ko
Télécharger le communiqué
CS*POP  |   info@cspop.ch  |   Dernière mise à jour: le 24 avril 2017

SPIP | Se déconnecter ] | | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Visite