Article


Accueil du site > Actualités > Un oui franc, pour alléger la souffrance des ventres vides

 Un oui franc, pour alléger la souffrance des ventres vides

samedi 13 février 2016

Le 28 février prochain le peuple suisse sera appelé à se prononcer en votation populaire sur quatre objets d’importance.
Néanmoins, il est un objet qui mérite une attention particulière. Cet objet est : « Pas de spéculation sur les denrées alimentaires ».
C’est bien connu, la faim est un couperet qui s’abat sur les plus pauvres de la planète.
Il faut savoir, que dans le monde 800 millions de personnes souffrent de la faim, des ventres crient.
Chaque fois que le prix des denrées alimentaires augmente de 0,5%, ce sont 8 millions de personnes qui rejoignent la cohorte des ventres vides. Spéculer sur des biens vitaux pour la survie d’un être humain, relève de l’immoralité.
D’ailleurs, des associations, comme : Pain pour le prochain, Action de carême et Alliance Sud, ne se sont pas trompés, en soutenant l’initiative.
Quant au risque de délocalisation, ils sont peu probables. Car, ces entreprises bénéficient d’avantages comparatifs, que beaucoup de pays ne peuvent pas avoir.
Si néanmoins, ces entreprises délocalisent, il s’agirait clairement d’un chantage à l’emploi, chose immorale et anti-démocratique.
Désarmer, les ardeurs spéculatives, des grands du négoce international des denrées alimentaires, aidera les plus pauvres d’entre nous, à avoir les ventres moins vides.
C’est pour cela, qu’un oui franc dans les urnes le 28 février 2016, soulagera le monde d’un fléau récurent.

Thierry Cortat
Route de Porrentruy 19
2800 Delémont

Tél. 032 / 422.61.57

PDF - 20.4 ko
Télécharger ce texte
CS*POP  |   info@cspop.ch  |   Dernière mise à jour: le 24 avril 2017

SPIP | Se déconnecter ] | | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Visite